Financement des médias : l’Intersyndicale salue la décision du gouvernement ivoirien

Abidjan, 05-05-2022 (AfrikMonde.com) Précédemment appelé Fonds de soutien et de développement de la presse, cette structure étatique a changé de dénomination et est devenue Agence de Soutien et de Développement des Médias (ASDM).L’information a été donnée le mercredi 04 mai 2022, au cours du Conseil des ministres tenu au Palais présidentiel sis à Abidjan Plateau.

Au cours du traditionnel Conseil des Ministres qui s’est tenu, le mercredi 04 mai 2022, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence du Président Alassane Ouattara, le Conseil a adopté deux décrets au titre du ministère de la Communication et de l’Economie numérique, dont l’un portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence de Soutien et de Développement des Médias (ASDM) et l’autre portant dissolution du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP), et transfert de toutes les activités à l’ASDM.

Ayant pris connaissance de ladite décision, le porte-parole de l’intersyndicale du secteur des médias, Sam Wakouboué, à travers un communiqué dont copie est parvenue à la rédaction de AfrikMonde, ‘’salue  la décision de dissolution du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse- (Fsdp Développement des Médias) et félicite le Gouvernement de sa volonté d’étendre l’aide publique aux médias, à tous les intervenants du Secteur.’’

A souligner que l’ASDM est chargée de soutenir et d’accompagner les entreprises du secteur des médias privés, les organisations professionnelles, les organismes de radiodiffusion sonore ou télévisuelle privée non commerciale et tout organisme concourant au développement des médias.

Ainsi, contrairement au FDSP dissous, et en accord avec la loi précitée, elle connaît un élargissement de son champ d’action aux secteurs du numérique et de l’audiovisuel. L’aide publique aux médias diffusée par l’ASDM, s’étendra ainsi à tous les intervenants des secteurs de la presse imprimée, de la communication audiovisuelle et du numérique ainsi qu’à ceux du secteur de la chaîne de production de l’information, soit à l’ensemble de la chaîne des valeurs du secteur de la presse.

Clarisse GBAKU