Présidentielle : Réélu, Emmanuel Macron promet que son nouveau mandat « ne sera pas dans la continuité de celui qui s’achève »

Avec un résultat de 58,5 %, le président sortant devance Marine Le Pen (41,5 %) après dépouillement complet des bulletins. L’extrême droite atteint son plus haut niveau historique dans une élection présidentielle. Le taux d’abstention est de 28 %.

Le président sortant cumule 56,76 % des voix dans la deuxième région française, en recul de plus de dix points par rapport à 2017 (67,13 %), avec une abstention plus élevée (25,60 %) que lors des précédentes présidentielles.

La réélection, dimanche, d’Emmanuel Macron à l’issue d’un second tour marqué par une progression de l’extrême droite a été applaudie dans les capitales européennes, qui ont souligné aussi les défis européens à venir pour le président français. Premiers à féliciter M. Macron, les dirigeants de l’Union européenne se sont réjouis que l’Europe puisse « compter sur la France cinq ans de plus », selon les mots du président du Conseil européen, Charles Michel, qui représente les Etats membres.

« Je me réjouis de pouvoir continuer notre excellente coopération. Ensemble, nous ferons avancer la France et l’Europe », a abondé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Avec CG