Forum économique : Jean-Marie Ackah présente trois impacts majeurs de la Cgeci Academy

27-10-2022 (AfrikMonde.com) Lancée en 2012, la Cgeci Academy est devenue au fil des ans, un rendez-vous incontournable du secteur privé. Saisissant l’occasion de l’édition 2022 de ce forum économique, le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), Jean-Marie Ackah, a présenté trois impacts majeurs de cette activité.

De la première édition de 2012 sous le thème des Mécanismes de Financement des Entreprises à la neuvième en 2021 autour de la thématique « Crises et Résilience des Entreprises en Afrique », la Cgeci Academy, explique Jean-Marie Ackah, s’est progressivement imposée comme un outil stratégique du Secteur privé ivoirien et comme une tribune incontournable pour faire entendre la voix des chefs d’entreprises sur les grands dossiers économiques de la Côte d’Ivoire.

Selon le président du Patronat ivoirien, trois impacts majeurs de ce forum sont à relever.

Premièrement, la Cgeci Academy est parvenue, dit-il, à semer et à diffuser l’esprit d’entreprise au sein de la société ivoirienne, notamment au sein de la jeunesse. « Ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui, les jeunes Ivoiriens qui veulent créer leurs entreprises et qui sautent effectivement le pas. Les exemples de jeunes promoteurs primés et accompagnés par la Cgeci, qui sont devenus aujourd’hui des entrepreneurs à succès exportant pour certains sur plusieurs marchés africains et internationaux ont convaincu de plus en plus d’Ivoiriens de créer eux-mêmes leur activité », mentionne Jean-Marie Ackah.

Deuxièmement, la Cgeci Academy, par la proximité créée avec l’Etat ivoirien a, selon le président du Patronat ivoirien, largement contribué au succès du dialogue public- privé en Côte d’Ivoire, souvent cité en exemple en Afrique. « Ce dialogue constructif a permis d’obtenir des avancées dans l’amélioration de l’environnement des affaires et de maintenir la concertation sur d’autres matières », se réjouit le président de la Cgeci.

Enfin, le troisième et dernier impact majeur est que la Cgeci Academy, en mettant constamment l’accent sur les questions de création et d’accélération des champions nationaux, a renforcé la volonté des hommes et femmes d’affaires nationaux de construire grand, d’évoluer vers de grandes entreprises, de sortir du cadre national pour explorer d’autres marchés, nouer des partenariats d’affaires, tout en leur fournissant un cadre idéal de réseautage et de débats de haut niveau autour des grands enjeux économiques et stratégiques du monde.

Le thème retenu pour l’édition 2022 de la Cgeci Academy qui se tient les 27 et 28 octobre 2022 est : « Quels partenariats pour valoriser le potentiel des entreprises africaines ? ».

Ces deux journées de la Cgeci Academy comprendront, comme les éditions précédentes, un parcours CEO, un parcours Young CEO, et pour cette année un parcours spécifique REF (Rencontre des entrepreneurs francophones), constitué de réunions de groupes de travail de l’Alliance des patronats francophones.

La Cgeci Academy est aussi un moment pour encourager les jeunes entrepreneurs et les porteurs de projets (les lauréats de la Business Plan Competition).

S’adressant aux chefs d’entreprises de l’espace francophone, Jean-Marie Ackah a demandé à ces derniers de transformer le vieux rêve d’un espace économique francophone intégré en réalité palpable, et à passer ainsi des partenariats déséquilibrés et léonins à des partenariats win-win (gagnant-gagnant).

Mieux, il a appelé à mettre en œuvre cet autre vieux rêve d’un visa francophone des affaires qui permettrait la libre circulation des personnes et des biens, facteur essentiel de développement des affaires et de création de la confiance indispensable pour réussir de bonnes affaires.

Tout comme le président de la Cgeci, Geoffroy Roux De Bezieux, Président du Medef, Président de l’Alliance des patronats francophones, a milité également pour le visa francophone des affaires.

Irène Bath

AfrikMonde.com